Délégationde l’Ain

Équipe de Belley

Le groupe convivial 2.0

Groupe convial Belley

Au départ, le groupe convivial de Belley, c’est juste l’idée de passer un après-midi ensemble. Or, il y a mille façons d’être ensemble. Le groupe convivial de Belley a choisi de ne pas choisir… Depuis quatre ans que je les côtoie, j’ai participé à toutes sortes d’activités.

Ces derniers temps une partie du groupe a décidé de se mettre à la page et de lancer un atelier informatique. « On n’a pas envie de passer pour des abruties » explique Françoise, qui considère que l’informatique ce n’est plus l’avenir mais le présent. « Aujourd’hui on en a besoin tout le temps et c’est plus dur pour nous, les seniors, car on est un peu perdus ».

Évelyne, Armelle, Danièle, Françoise et quelques autres encore ont décidé de prendre les choses en main. Avec l’aide de deux bénévoles prêts à transmettre des connaissances techniques, les choses se sont faites naturellement. « Le plus dur c’est d’être patient, car avec le manque de pratique, nous avons besoin de temps, de beaucoup de temps ! » poursuit Françoise. Pour Évelyne, le plus important c’est de pouvoir faire seul : « Au moins, même quand j’ai du mal à avancer, Jérôme ne fait pas les choses à ma place. Il m’explique, m’encourage, mais surtout, il me laisse faire. C’est comme ça que j’apprends. »

Côté ambiance, on n’est pas encore dans un univers de geeks… On rit, on papote, on grignote des gâteaux ; on a parfois du mal à se rendre compte que l’on est en plein cours d’informatique. On sent juste l’envie d’être là, de partager avec d’autres cet apprentissage. Bien sûr, à chacun son rythme, à chacun son niveau et surtout à chacun sa raison de vouloir se mettre à l’informatique. Pour Armelle s’est surtout un moyen d’avoir des échanges avec sa famille à Toulouse. Danièle, elle, nous explique qu’elle a vraiment besoin de se sentir autonome, elle n’en peut plus de dépendre des autres. Enfin, pour toutes, il y a aussi la nécessité administrative : « pour n’importe quelles démarches l’informatique devient incontournable ».

Les deux bénévoles, Frédéric et Jérôme, sont à l’écoute de ces attentes. Ils ont prévu un programme très large et passeront autant de temps à travailler les outils bureautiques que la pratique de Skype (aujourd’hui plébiscité).

Imprimer cette page

Faites un don en ligne