Délégationde l’Ain

Action institutionnelle

Porter la parole des plus fragiles

L’action du Secours Catholique en faveur des plus démunis est effective dans tous les départements. Mais porter leur parole auprès des institutions et pouvoirs publics, alerter sur leurs situations complexes, sur leurs manques... tel est aussi son rôle. Le Secours Catholique dans l’Ain est aujourd’hui très présent dans diverses instances associatives ou institutionnelles, sa parole est écoutée.

café gourmand avec les députés, elus du département, Monseigneur Roland

Ça bouge de tous côtés, mais dans la même direction et à des niveaux de réflexion différents. Avec le même désir d’être au service des plus démunis dans notre département, nous sommes présents dans tous ces lieux pour avancer avec d’autres, pas à pas et notamment avec le collectif Alerte, lieu de réflexion et d’échanges inter-associatifs sur la pauvreté, l’exclusion et les meilleurs moyens de les combattre. Nous nous réunissons avec l’Uriopss, l’Aide à domicile en milieu rural (ADMR), avec Alfa3A, la Banque alimentaire, l’association Solidaires pour l’habitat(Soliha), l’épicerie solidaire, Emmaus,Tremplin, Habitat et humanisme, la Cimade, la Croix rouge et les Restos du coeur. Ainsi, nous venons d’interpeller les autorités du département sur la baisse surprenantes des dossiers sociaux.

Nous sommes aussi présents par le biais d’Alerte dans le Partenariat inter-organismes (PIO) regroupant la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM),la Mutualité sociale agricole (MSA), Pôle emploi, la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat), la CAF, le département. Nous sommes impliqués dans ce groupe sur les problématiques de l’isolement et accompagnons le projet d’un site internet départemental autour des accès Solidarité.

Depuis le premier confinement, nous sommes aussi actifs au sein d’une coordination nommée "L’Ain pour l’autre, ici c’est l’Ain solidaire ", avec les représentants de l’État, du département et des associations. Nous avons pu tous ensemble coordonner nos actions dans cette période si complexe de pandémie et y relayer ce que nous observions sur le terrain. Le Secours à « d’impulser des mises en lien des intervenants institutionnels et associatifs locaux afin d’ améliorer l’accès aux biens essentiels des plus précaires. »

Nous sommes aussi présents et moteurs dans une Coordination associative en faveur des migrants avec la Cimade, Emmaüs, la Ligue des droits de l’homme (LDH), le Réseau éducation sans frontières (RESF), l’Asda (aide aux recours des demandeurs d’asile) , le Collectif jeunes migrants de l’Ain. Nous rencontrons régulièrement les représentants de la préfecture et les alertons sur la situation des migrants.

Le Secours Catholique dans l’Ain c’est à la fois une présence locale au plus près des personnes avec nos vingt-deux équipes locales, mais aussi, être porte parole, celle des plus fragiles dans les institutions départementales. Occasions d’apporter notre pierre à la construction de cette société pour qu’elle soit plus juste et fraternelle, ce que nous appelons de tout nos vœux.

Merci à Any, Françoise, Danielle, Philippe, Chantal, Maurice, Bénédicte qui s’engagent avec foi dans cette aventure !

Imprimer cette page

Faites un don en ligne